Salutation, voici Notre Forum pour les fans de roplay qui souhaite s'amuser tranquillement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Survivre parmis les morts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abriel
Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 34
Localisation : Bayon

MessageSujet: Survivre parmis les morts   Sam 3 Nov - 21:11

(RP tiré du Manga High School of the Dead, j'ai été taper aussi dans Resident Evil, j'avoue.)

Un jour comme tant d’autre a l’école Shinohara à Kyoto, et pourtant cette petite vie tranquille bascule en peux de temps. En 2 heures à peine une maladie inconnue se répand dans le monde entier, infectant et transformant les personnes contaminées en zombies assoiffés de sang attaquant tout ce qui bouge. Les élèves vaquaient a leurs occupations habituelles lorsque qu’une horde de zombies déferle sur l’école. Le massacre commence alors. Désormais le seul mot d’ordre est de survivre. Un groupe de lycéens survivants se crée et ensemble décident de quitter l’école et d’aller retrouver leurs familles puis de quitter la ville.

Donc ce RP est un genre de resident evil avec des lycéens. Pour leurs connaissances en matières d’armes et de combat de vous laisse carte blanche (avec les jeunes de nos jours, on peut s’attendre a tout), évidement il y aura d'autres bestioles pour égailler le voyage en dehors des zombies (héhéhé). Les armes pour leurs par seront récupérées au cours de l’aventure, et soyez imaginatif, prenez tous ce qui vous tombe sous la main. Le RP commence avant l’arrivé des zombies pour présenté les personnages.

La Fiche.

Nom et Prénom :
Age :
Histoire :
Talents Particuliers : (art martiaux, maniement d’arme blanche, contondante à feu etc.….) :
Classe ou Métier :(si le personnage n’est pas un élève) :
Description physique :
Description morale :
Image

Mes fiches.

Nom et Prénom : Hyoga Mac Cleod
Age : 17 ans
Histoire : Né d’un père Irlandais et d’un Mère japonaise, Hyoga a vécu toute son enfance à Kyoto. A l’âge de 14 ans il partit étudier aux États-Unis. Il a décidé de revenir au Japon pour terminer ses études et à intégré au début de l’année scolaire le lycée Shinohara, il y a 6 mois. C’est là qu’il retrouva avec surprise et plaisir son amie d’enfance Saeko. On sait peux de chose sur la famille de Hyoga, mis à par que sa mère est prof dans une école maternelle de la ville et que son père travaille en dehors de celle-ci comme Chef de la sécurité pour un grand groupe. Mais, il est évident qu’il ne dit pas tout car Hyoga n’a pas le physique et la musculature du lycéen lambda.

Classe : Terminale
Description physique : Grand pour son âge (1m80), Hyoga possède des cheveux d’un noir profond et des yeux bleus nuit. L’entrainement intensif que lui a fait subir sa famille, l’a doté d’un corps musclé. Son apparence  et ses manières calmes et douces n’ont jamais laissé indifférent ses camarades de classe. Les filles lui tournent souvent autour ce qui provoque généralement la jalousie des garçons, particulièrement celles des caïds et autres loubards du même genre qui après une altercation et un séjour a l’hôpital plus ou moins long, apprennent à le laisser en paix.

Description morale : D’un tempérament relativement calme, mais doté d’un cynisme tranchant. Il peut être le meilleur des amis comme il peut être le pire cauchemar de ceux qui l’importune. Volontaire, il ne recule devant aucun obstacle, il agit toujours selon ce qu’il pense être juste.

Talents particuliers : pratique divers arts du combat et le maniement de toutes sortes d’armes blanches telles que les couteaux et les épées. Il sait aussi se servir d’armes a feu mais ça ses camarades l’ignore.

Image :

Nom et Prénom : Saeko Busujima
Age : 17 ans
Histoire : Elle connait Hyoga depuis la maternelle. Tout les 2 étaient inséparables jusqu'à ce que Hyoga quitte le pays. Elle resta en contacts avec Hyoga par lettre et mail. Saeko suivit l’exemple de son père et investie dans le kendo, sa mère, elle est peintre. Elle est actuellement la présidente du club de Kendo et la championne régionale de la discipline. C’est avec surprise qu’elle constata le retour de Hyoga au Japon et qui plus est dans la même classe qu’elle.
Talents Particuliers : Maniement du katana, elle se balade généralement avec un sabre d’entrainement à la main.
Classe : Terminale.
Description physique : Aussi grande que Hyoga, Saeko possède une longue chevelure violette et de superbes yeux bleus.  Elle a le corps et l’agilité d’une guerrière.
Description morale : très calme certain la voie même comme étant glaciale, pourtant Saeko est une jeune femme douce et aimante qui est prête a tout pour protéger ceux qu’elle aime.
Image :


Nom et Prénom : Shizuka Marikawa (personnage non joueur, elle peux être utilisée par tout le monde selon les besoins)
Age : 26 ans
Histoire : On se sait rien de son passé ou de sa famille, la seule chose que l’on sait est qu’elle fait ses études dans l’une des plus prestigieuses universités du pays. Mais comment elle a atterrit comme infirmière dans un lycée de province, bonne question.
Talents Particuliers : Connaissances médicales elle soigne blessures et contusion comme personnes, par contre elle est totalement incapable de se battre.
Métier : Infirmière au Lycée Shinohara.
Description physique : Grande et blonde, elle a le physique qui fait fantasmer tout les étudiants mâles du lycée.
Description morale : d’une nature tête en l’air, elle fait montre d’un calme et d’un réalisme étonnant en situation d’urgence.
Image :


Dernière édition par Abriel le Mar 5 Juil - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Nightfangs

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Ven 10 Mai - 11:26

Nom et Prénom : Ayzawa Fubuki
Age : 16 ans
Histoire : Ses parents, tous deux japonais, sont, depuis son enfance, relativement absents à cause de leur travail dans une grosse multinationale japonaise, ce qui les fait voyager relativement souvent. Lynn, soeur ainée de Fubuki, l'a donc prise sous son aile il y a quelques années de cela. Les deux soeur Ayzawa vivent donc sous le même toit, et chacune veille sur l'autre.
Talents particuliers : Combattante douée en taekwondo, elle pratique également le tir à l’arc, qui lui permet de se vider la tête
Classe : Première
Description physique : De longs cheveux roux ayant tendance à boucler, des yeux verts, une taille moyenne (1m 67), plutôt athlétique, Fubuki est facilement classable dans la catégorie des belles filles du lycée, mais il est toutefois utile de préciser que quelques-uns s’y sont cassé les dents… Aussi bien au sens propre qu’au figuré…
Description morale : Intelligente, amicale et posée sont les adjectifs les plus significatifs de sa personnalité. En plus de ça, même si elle sait qu’une situation est quasiment inextricable, elle s’accrochera toujours, faisant preuve d’une volonté et d’une ténacité hors normes. Elle peut également se montrer étonnamment agressive quand on l’asticote un peu trop, et a parfois recours à des méthodes plutôt… expéditives…
Image :

Nom et Prénom : Sveinsson Dimitri
Age : 17 ans
Histoire : Nés d’un père islandais et d’une mère japonaise, Eris et lui ont bénéficié d’une double culture, étant capables de parler leurs deux langues natales à la perfection, et cela les a également rendus curieux, caractéristique propice à l’apprentissage. Ainsi, ayant toujours vécu au Japon, les jumeaux ont toutefois beaucoup appris des autres cultures. Tous deux parlent correctement l’anglais, le français et le russe. A part ça, tous deux se sont trouvé des centres d’intérêts différents, l’Histoire et la mythologie pour Eris, la musique et la stratégie pour Dimitri. Sans parler du maintien en condition physique…
Bref, il y a trois choses à retenir sur les jumeaux Sveinsson. Ils sont studieux et remarquablement doués.  Ils ont une condition physique loin d’être banale. Et il n’est pas conseillé de les importuner, bien qu’ils soient relativement sociables…
Talents particuliers : Ses entraînements de karaté lui ont donné d’excellents réflexes et une capacité instinctive à répondre à une attaque. Il pratique également le kenjutsu, et possède un bon niveau.
Classe : Terminale
Description physique : Des yeux couleur de glace, des cheveux noirs, plutôt grand pour un lycéen (1m 77) et athlétique, Dimitri a souvent droit aux regards intéressés des filles, mais se contente d’ignorer ce fait, préférant la compagnie de sa jumelle à celle d’autres jeunes filles.
Description morale : Il est le plus ouvert et le plus bavard des jumeaux, mais derrière son ton enjoué se cache quelqu’un de plus froid, qui calcule et analyse. Dimitri est un stratège avant tout, mais il évite d’en faire étalage, et fait de son possible pour se montrer sociable, amical, bref, « normal ».

Nom et Prénom : Sveinsson Eris
Age : 17 ans
Talents particuliers : Pratiquante chevronnée d’arts martiaux, ses réflexes sont relativement affutés, elle est également très souple, agile et a une bonne connaissance du maniement des armes d’hast
Classe : Terminale
Description physique : Contrairement à son jumeau, ses yeux sont bruns clair, virant sur l’orangé. Mis à part ce détail, elle lui ressemble comme deux gouttes d’eau, avec ses cheveux noirs et sa taille relativement grande pour une adolescente (1m 73). Elle est également plutôt jolie, et entretient sa musculature sèche mais efficace par la pratique plutôt poussée du wing chun et est une gymnaste accomplie.
Description morale : Un peu plus effacée que son jumeau, Eris a un sang-froid hors du commun et un pragmatisme à toute épreuve. Elle peut parfois se montrer rêveuse et tête en l’air, mais devenir tout à fait sérieuse l’instant d’après, si la situation l’exige.

Les jumeaux Sveinsson :


Dernière édition par Nightfangs le Sam 16 Avr - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel
Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 34
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Dim 17 Nov - 20:56

9h, Hyoga lisait tranquillement sur le toit de l'école, il faisait beau et ayant du temps libre, il avait décider de s'installer là. Sa grande carcasse allongée contre le grillage du toit. Ses cheveux noirs et ses lunettes de soleil alliés sa chemise blanche et son pantalon noir lui donnaient un air sombre. Il feuilletais son livre, distraitement conscient de la présence d'un autre élève prés de lui. (ça peut être un de tes perso, Shae)

Il vu tirer de sa lecture par un bruit de coup en provenance du portail.

C'est quoi ce bouquant ? Marmonna-t-il en se levant.

Lui et l'autre élève se tournèrent vers l'origine du bruit, un homme qui semble-t-il était éméché et qui frappait les barreaux du portail de l'école. D’ailleurs, plusieurs professeurs s'approchaient dont un de sport. Ceux-ci demandèrent à l'homme de se retirer, mais voyant que l'homme continuait sans les écouter, le prof de sport passa un bras entre les barreaux du portail pour le repousser, mais l'homme esquiva et mordit le bras du professeur. Le sang gicla aussitôt et le prof frappa l'homme pour le faire lâcher. Celui-ci lâcha prise, arrachant un bon bout de chair du bras du prof au passage. Le professeur recula et s'écroula, le sang coulant abondamment de la blessure, les autres vinrent l'aider alors qu'un autre sortit son téléphone pour appeler la police. Les cris de douleur du prof de sport retentissaient dans toute la cours, mais bientôt cessèrent, le regard de l'homme devint vitreux et il retomba sur le sol, visiblement mort.

Les autres professeurs commencèrent a paniquer, c'est alors que le prof de sport se releva, et sauta sur un autre professeur, le mordant dans le cou. Les autres s'enfuirent alors ne pouvant plus rien faire pour leur collègue. Le prof de sport laissa le corps de sa victime sur place, et suivit les autres d'une démarche peu assurée, peu de temps après, l'autre professeur se releva aussi et lui emboita le pas. Les cris reprirent alors, cette fois venant du bâtiment.

Hyoga sortis alors son téléphone, et appela son amie Saeko.

Saeko ? C'est Hyoga, tu es en cours là ? demanda-t-il quand elle décrocha.

Non, je suis à l'infirmerie, je me suis couper le doigt en m'entraînant. Pourquoi ? Et c'est quoi les cris qui viennent d'autours de toi ??? Demanda la jeune femme alors que l’infirmière finissait de lui bander la main.

Un mec bizarre c'est pointer au portail de l'école et a mordu l'un des profs venus le faire partir. Maintenant ce même prof attaque les autres, et ceux qu'il a mordu se joignent à lui, ils viennent d'entrer dans le bâtiment. Il faut partir maintenant d'ici, avant que ça soit la panique. Énonça Hyoga parfaitement calme.

Saeko : Tu plaisante ?

Hyoga : Mes plaisanteries sont généralement plus drôle que ça. Je sais que ça a l'air d'une histoire tirée d'un film de SF, mais c'est la vérité. Attend moi à l'infirmerie, je te rejoins.

Saeko : D'accord. Elle mit rapidement l’infirmière au courant de ce que Hyoga venait de lui dire, celle-ci paraissait incrédule mais les cris de peur et de douleur arrivérent alors jusqu'à elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Nightfangs

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Mer 25 Déc - 15:42

9h, beau temps et, bizarrement, plusieurs heures d’étude à la suite en raison de l’absence d’un des professeurs pour maladie. Cela convenait d’ailleurs assez bien à Eris, posée nonchalamment sur le toit de l’école depuis une heure, qu’elle avait passée à écouter de la musique en ne faisant rien d’autre que rêvasser. Appuyée contre le grillage, elle avait ramené une de ses longues jambes contre elle, et gardait le menton appuyé sur son genou, ses longs cheveux sombres encadrant ses traits fins. Avec ses yeux bruns mi-clos, on pouvait presque la croire assoupie. Dimitri avait préféré étudier pour leur prochain examen, étape qu’il avait zappée la veille, en essayant de convaincre leur père de les laisser partir en solitaire pour les prochaines vacances. La jeune femme avait donc pu assister, pendant ses révisions dans le salon, à une argumentation de haute volée, les arguments et contre-arguments fusant sans arrêt. Dimitri avait bien préparé son coup, mais leur père avait de la suite dans les idées. Du coin de l’œil, Eris avait vu sa mère, souriante, compter les points au fur et à mesure du temps. L’argumentation s’était finie assez mal lorsque Dimitri, à court d’arguments, avait fini par sortir en claquant la porte. Stratège hors pair, certes, mais aussi très mauvais perdant. De toute façon il y aurait d’autres occasions pour retenter leur chance…

Ses écouteurs vissés aux oreilles, Eris continuait de rêvasser, se demandant brièvement si elle ne ferait pas mieux de partir et de se lancer dans quelque chose de plus productif que de repenser à l’air dépité de son frère la veille au soir, ou faire des conjectures sur le nombre de filles du lycée qui fantasmaient sur le jeune homme actuellement présent avec elle sur le toit, à une certaine distance. Il était arrivé peu de temps après qu’elle se soit installée, et elle lui avait fait un signe de tête poli pour le saluer. Elle ne le connaissait pas plus que ça, mais n’oubliait jamais ses bonnes manières. En le voyant s’installer pour bouquiner, elle était retournée à ses pensées, se souvenant toutefois qu’une bonne partie de ses amies en pinçaient pour lui, et que parfois le couloir se transformait en poulailler gloussant lorsqu’il passait. Ses amies ne comprenaient pas qu’Eris se désintéresse tellement des garçons. Elle était tout sauf ignare en matière de séduction, savait remarquer un regard intéressé, et était déjà sortie avec pas mal de garçons, mais ça n’avait jamais duré bien longtemps. Elle avait une relation fusionnelle avec son frère, et cela se ressentait. Et puis certains avaient trouvé étrange qu’elle s’intéresse aux sports de combat et soit aussi curieuse sur l’histoire, les mythes, les pays étrangers. Ceux-là avaient très rapidement trouvé la porte de sortie. La jeune femme avait donc décidé d’attendre la fin de ses années au lycée avant de tenter autre chose.

Si elle émergea enfin de ses réflexions tout sauf véritablement constructives, ce fut à cause du boucan à l’entrée du lycée. La scène ne capta son attention qu’une fraction de seconde, un homme bourré qui secouait les grilles, un bon coup sur la tête et ça irait mieux, se disait-elle en se remettant à rêvasser. Puis elle entendit les hurlements. Réflexe animal, elle bondit sur ses pieds, observa la scène avec effarement. Elle sentit un frisson lui remonter le long de la colonne vertébrale lorsque le prof de sport devint inerte. Qui devint feu dans ses veines lorsqu’il se releva pour attaquer les autres. Elle entendit l’autre élève appeler quelqu’un à partir de son portable, se souvint que son jumeau le gardait éteint lors de ses révisions, se mit alors à cogiter pour se souvenir de la salle de cours dans laquelle il se trouvait.
- Tu as quelqu’un à aller chercher, moi aussi, lâcha t-elle finalement, tendue mais calme malgré tout, une fois que l’autre eût fini de parler
On aura sans doute plus de chances d’y arriver à deux ! acheva t-elle en se mettant à courir pour retrouver son frère

(Et Joyeux Noël, surtout vu que je galère pour répondre, argh !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel
Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 34
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Lun 30 Déc - 20:17

ça marche ! quel étage ? Répondit rapidement Hyoga en s'élançant a son tour. Ils arrivérent rapidement en bas des escaliers menant au toit, avisant un placard de rangement, Hyoga clencha la porte la porte pour voir si elle était ouverte et s'était le cas, il ressortit du placard en tenant 2 balais dont il cassa le manche au niveau de la brosse d'un coup de pied, puis en cassa un en 2 sur son genou. Il lança l'autre à la fille qui l'accompagnait.

Ces trucs nous permettrons de les tenir éloigné de nous, mais risque de casser rapidement en cas de choc. dit il en faisant tournoyer ses 2 morceaux de manches pour en tester le poids.

Au fait, je m'appelle Hyoga Mac Cleod, enchanté. Ajouta-t-il.


Dernière édition par Abriel le Ven 7 Mar - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Nightfangs

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Jeu 2 Jan - 1:01

- Premier étage, répondit Eris sans hésiter
Elle retrouverait son frère sans trop de problèmes, elle le savait. Elle était prête à se ruer vers les accès aux étages inférieurs du lycée quand elle remarqua que l’autre élève s’emparait des balais. Elle observa son manège, et récupéra volontiers l’arme improvisée, qu’elle fit tournoyer avec lenteur. Pas terrible, effectivement, ça ne résisterait sans doute pas longtemps, mais mieux que rien pour éloigner les… choses qui bientôt se baladeraient dans tout le lycée.
- Je suis Eris, Eris Sveinsson, se présenta t-elle à la suite d’Hyoga
Ravie d’avoir quelqu’un de normal avec moi, aussi. En d’autres circonstances, ce serait un plaisir, ajouta t-elle sombrement avant de se ruer vers les étages inférieurs, à la recherche de son jumeau.

(J’introduirais les autres un peu plus tard ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel
Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 34
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Sam 8 Mar - 16:38

En effet le plaisir aurai été partagé. Moi je dois me rendre à l'infirmerie. Répondit Hyoga en souriant avant de redevenir sérieux, il visualisait mentalement le plan du lycée, cherchant le chemin le plus court pour rejoindre la bibliothèque et l'infirmerie.

Si je ne me trompe pas, la bibliothèque est à l'autre bout de ce bâtiment, donc le plus simple serai de traverser notre étage puis de prendre l’escalier secondaire tout au fond, nous devrions atterrir a coté de la porte de la bibli, ensuite descendre encore un étage et sortir par derrière pour rejoindre l'infirmerie. J’espère qu'il ne va pas y avoir de panique, sinon ça va être une boucherie. Dit il en se mettant en route, il marchait vite mais ne courrait pas, dissimulant ses bâtons pour que l'on ne les voit pas quand il passait devant la vitre des portes de salle de classe.


Dernière édition par Abriel le Lun 17 Nov - 19:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Nightfangs

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Dim 16 Nov - 20:55

- Je l'espère aussi. Sinon ça va devenir invivable, tout le monde va vouloir s'enfuir et finir par se faire chopper par ces... choses... déclara Eris d'un ton sombre
Heureusement pour eux, en cet instant, les couloirs étaient déserts, ce qui leur permit rapidement de rejoindre Dimitri, calmement en train de réviser dans son coin. Enfin, ça c'était jusqu'à ce que sa sœur jumelle déboule, un manche à balai à la main et l'air passablement secouée. Et accessoirement accompagnée du jeune homme que toutes les filles convoitaient, "armé" de la même manière. Avant même qu'il ne puisse proférer un mot, Eris l'attrapa par le poignet pour l'inciter à la suivre
- On n'a pas le temps, je t'expliquerais en route, lâcha t-elle très rapidement
Dimitri boucla son sac en moins de deux et emboita le pas à sa jumelle, qui commença à lui raconter succinctement les évènements à l'entrée de l'école. Le type bizarre. La morsure. La métamorphose brutale du professeur en monstre...
Quand elle eut fini, semblant à peine croire elle-même à la réalité de ces faits, Dimitri avait viré au blanc. Mais il gardait son calme.
- On va se tirer de là et après on avisera, frangine, lâcha t-il
Et je suis Dimitri Sveinsson, merci d'avoir veillé sur ma soeur, ajouta t-il en s'adressant à Hyoga
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel
Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 34
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Lun 17 Nov - 20:28

Ravie de faire ta connaissance Dimitri, bien que les circonstances ne soit guère heureuse. On a veiller l'un sur l'autre, et par chance, nous n'avons pas fait de mauvaises rencontres. Répondit Hyoga avant de reprendre en regardant le plan de l'école fixé prés de l'entré de la bibliothéque.

Je pense que pour le moment ces  .... Zombies, je ne vois pas comment les appeler autrement, sont cantonné au rez de chaussé. Il faut esp ... Commença-t-il avant d'être interrompus par la sonnerie de l'annonce d'un message.

Ici, le directeur. Des individus dangereux se sont infiltré dans l'école, je demande a tous les élevés et a leur professeur de rester dans leur classe et de n'en sortir sous aucun prétexte. Je répète... On entendit alors des bruits de coup et de bois qui se brise.
Non, Non, arrêtez !! Laissez moi !!! Ahhhhhhhhhhhhhhhhh .... puis la communication cessa, laissant l'école plongée dans la stupéfaction, puis des cris et des bruits de courses retentirent, bientôt suivit de cri de douleur et d'agonie, et ce fût la panique dans l'école, les élèves sortirent des salles se bousculant, se faisant tomber et s'écrasant. Puis vint la rencontre avec les contaminés et la panique et l'horreur grimpa au plafond, les cris s'élevèrent dans toute l'école a mesure que les élèves mourraient et se relevaient pour attaquer leur camarade, les contaminés envahirent ainsi l'ensemble du complexe scolaire.

Et Merde ... Gronda Hyoga avant de tendre un de ses bâtons a Dimitri. Ça servira sans doute pas a grand chose mais c'est mieux que rien, maintenant peux de chance qu'on arrive a quitter le bahut sans se battre. Je dois me rendre à l'infirmerie pour retrouver mon amie, l’infirmière sera sans doute avec elle. Je propose d'aller les chercher, on peut passer par le parking, j'ai des armes du genre épées et lances dans ma voiture. Ça nous donnera de meilleur chances de survie. Déclarat-il
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Nightfangs

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Lun 24 Nov - 20:40

L'annonce avortée du directeur de l'établissement fit cracher un juron à Dimitri, alors qu'Eris devenait blanche comme un linge. Cependant, aucun des deux jumeaux ne cédait à la panique. Tous deux savaient que la peur primale d'un être humain lui faisait tout simplement perdre son bon sens. Une sorte de régression à l'état animal. A l'état de proie. C'était l'intelligence de l'humain qui l'avait amené à dominer le monde, à l'aube de l'humanité. Cette intelligence qui les sauverait.
Dimitri accepta le bâton avec un hochement de tête, les dents serrées.
- Si on peut récupérer des armes dignes de ce nom, alors grouillons nous, commenta t-il en se mettant en route sans plus attendre, en se demandant toutefois quel était le dessein de se promener avec un arsenal dans son coffre de voiture
Eris jeta un œil curieux vers Hyoga, se posant la même question que son frère, mais relégua la question dans un coin de sa tête. Ce n'était pas ça l'important. L'essentiel était de survivre, point barre.
- Sortons nous de ce guêpier aussi vite que possible ! dit-elle à Hyoga en finissant par suivre son frère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel
Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 34
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Dim 30 Nov - 13:58

C'est partis. Acquiesça Hyoga en emboitant le pas aux jumeaux. Ils descendirent calmement vers le rez de chaussée, étrangement personne était venu dans leur direction pour descendre. Hyoga se dit que tout le monde s'était diriger dans la même direction sans réellement réfléchir.

Le petit groupe arriva dans le hall nord du lycée, la porte de sortie face à l'escalier et le couloir qui partait sur la gauche pour accédé aux salles de classe et au reste du bâtiment , et purent constaté l'étendue de l'horreur qui s'était abattue sur leur école. Du sang maculait le sol, mais aussi les murs et même le plafond. Des morceaux de cadavres étaient éparpillés aux 4 coins de la pièce et des corps gisaient dans des marres de sang. Et pire encore, le hall était occupé par 5 élèves infectés. Mais ils ne semblaient pas réagir à l'arrivée de Hyoga et des jumeaux. Trouvant cela étrange, Hyoga fit signe a ses camarades de ne rien dire et sortit des pièces de monnaie de sa poche, il en prit une et la jeta dans le couloir qui partait dans le lycée.

La pièce tinta en frappant le mur et en ricochant au sol. Les zombies levèrent aussitôt la tête au bruit et se dirigèrent en gémissant et trainant les pieds dans la direction d’où il provenait.

Intéressant, ces choses ont l'air d'être aveugles mais réagissent au son. Allons-y, ma voiture est juste a côté. Chuchota Hyoga en se dirigeant vers la porte, faisant parfois des écarts pour ne pas marché dans le sang et risquer de glisser.


Dernière édition par Abriel le Ven 5 Déc - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Nightfangs

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Jeu 4 Déc - 20:57

Les jumeaux suivaient Hyoga comme son ombre, Dimitri gardant un visage impassible, Eris ne pouvant s'empêcher de grimacer à la vue de tout ce sang -et parfois de chairs- répandu par terre, qui provenait sans doute de certains de ses amis, de ses professeurs... Elle s'ébroua. Pas le moment de penser à ça. Priorité à la survie maintenant. Elle crut percevoir un bruissement léger derrière elle, se retourna vivement sans toutefois faire de bruit. A quelques mètres d'elle se tenait une silhouette familière aux longs cheveux roux. Elle observa les genoux fléchis d'Ayzawa Fubuki, son air concentré et tendu, posture défensive impeccable. Leurs regards se croisèrent, et Eris sentit que la jeune femme se détendait à la vue d'une amie. Fubuki eut un petit sourire soulagé aux lèvres, jeta un œil vers les élèves infectés, qui n'avait pas réagi à son arrivée. Eris posa un doigt sur ses lèvres et fis signe à la jeune femme rousse d'approcher. Cette dernière arriva à sa hauteur alors que Dimitri se retournait, ne sentant plus sa jumelle dans son dos. Les deux jeunes femmes le rejoignirent en silence, et le petit groupe finit par arriver sans encombres à l'air libre.
- Contente de voir que tu es entière, chuchota Fubuki à Eris
- Même chose pour moi, Fuki, répondit l'intéressée sur le même ton en employant le sobriquet attitré de la rouquine, ce qui la fit sourire
- Savoir qu'il y a encore dans cette école des gens qu'on connait avec toute leur tête, c'est réconfortant, commenta Dimitri
- On t'expliquera comment c'est arrivé, anticipa Eris en voyant son amie ouvrir la bouche pour demander quelque chose
Allons récupérer de quoi nous défendre avant..
Fubuki hocha la tête, jetant finalement un regard curieux sur Hyoga. Que le mec le plus populaire du lycée fasse partie des gens encore censés était plutôt pas mal. La jeune femme avait pour habitude de jauger les gens et se trompait rarement. Ce jeune homme là était entraîné à se battre, ça crevait les yeux pour qui savait regarder.
- Ayzawa Fubuki, se présenta t-elle en le fixant sans ciller
Inutile de te présenter, Hyoga, toutes les filles du lycée connaissent ton nom, ajouta t-elle avec un sourire un peu moqueur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel
Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 34
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Dim 7 Déc - 18:21

Hyoga esquissa un sourire, c'était le genre de popularité dont il se passerai volontiers.
Ravie de te connaitre Fubuki. Répondit-il, puis il redevins sérieux lorsqu'ils sortirent enfin du bâtiment. Et visiblement, la situation n'était pas meilleur dehors, le sol était constellé de sang et de corps avec des contaminés gémissant ça et là, au loin, résonnaient les cris de douleurs et d'agonies. Le visage de Hyoga se ferma en entendant les cris et il se dirigea vers sa voiture en faisant signe aux autres de le suivre, un coupé noir garé a quelques mètres de l'entrée.

Avec ses clés, il désactiva silencieusement l'alarme, puis déverrouilla le coffre et l'ouvrit, révélant de nombreuses armes. Il prit pour lui une paires d'épées identiques ainsi qu'une paire de poignard courbés, des kukris, les fourreaux des kukris étaient conçu pour être porté dans le dos et attaché à la taille. Il fixa aussi les fourreaux de ses épées dans son dos pour être plus libre de ses mouvements.

D'ailleurs, il y avait dans le coffre plusieurs types de khukuris dont certains avaient une garde protégeant la main. Il y avait aussi une lance dont la hampe se scindais en 3 parties reliées par une chaîne avec sa sacoche de transport, plusieurs katanas, Hyoga en accrocha un dans son dos avec ses épées, il le destinait a Saeko ainsi qu'un poignard à lame droite.

Allez y servez vous, il y a des épées, des katanas, tout un tas de poignard et couteaux et une lance, faites en sorte d'avoir au moins un poignard sur vous, au cas ou vous serez incapable de vous servir de votre autre arme. Il y a aussi un arc et une arbalète moderne, mais je n'ai qu'un seul carquois pour chaque. Mais il sera sans doute possible de trouver des munitions ailleurs. Expliqua-t-il calmement en balançant son bout de manche de balais sur la banquette arrière.

Si il y en a qui savent se battre avec une lame dans chaque mains, je conseille ces poignards. Ils sont parfaitement équilibrés et tiennent bien en mains. Ajouta-t-il en indiquant 2 paires de poignards ouvragés.

(les Khukuris de Hyoga :

Les poignards qu'il montre :

khukuris avec une garde :

poignard : )


Dernière édition par Abriel le Sam 15 Oct - 19:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Nightfangs

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Mer 10 Déc - 20:42

Eris et Dimitri échangèrent un regard. Ils n'eurent même pas besoin d'échanger un seul mot pour comprendre ce que l'autre avait en tête. Jolie voiture, pour un lycéen. Et sacré arsenal, pour un lycéen ordinaire....
Le jeune homme fut le premier à s'équiper, s'emparant de deux katanas et fixant les fourreaux dans son dos, ce qui n'était pas franchement discret, mais cela n'avait plus la moindre importance désormais. Ils préférait également s'emparer de deux sabres japonais, d'abord pour avoir une arme identique en supplément au cas où l'une des deux serait trop amochée par les combats. Et également car il était ambidextre. Il y a quelques années, à cause d'un poignet brisé il avait dû choisir entre manier le sabre japonais de la main gauche ou bien mettre son entraînement entre parenthèses pour toute sa durée de guérison. Logiquement, il avait choisi de tout réapprendre de l'autre main, et était devenu aussi habile quelle que soit la main qui maniait le katana. C'était aussi pour ça que ses adversaires le redoutaient en compétition, il était imprévisible pour qui ne s'entraînait pas quotidiennement avec lui...
Eris s'empara de la lance en regardant son jumeau hésiter devant les poignards qu'avait désigné Hyoga
- Prends les si tu veux, je pense que tu es le seul ambidextre ici, frangin, déclara t-elle avec un petit sourire en balançant son manche à balai par terre et récupérant aussi un poignard, dont elle fixa le fourreau à la taille. Elle en profita pour assembler la lance, s'éloigner un peu et faire quelques moulinets, trahissant son habitude des armes d'hast. L'arme était bien équilibrée, et de belle facture. Elle se demanda brièvement combien tout cet arsenal avait coûté, puis repoussa la question. On verrait ça plus tard.
Dimitri récupéra donc les deux poignards, accrocha les fourreaux et aida sa jumelle à démonter la lance et la remettre dans sa sacoche de transport. Ils n'était plus à ça près pour la discrétion, mais bon, de là à attirer l'attention en se trimballant une lance au vu et au su de tous... Il insista pour qu'Eris prenne deux autres poignards. Il avait peur qu'elle soit attaquée par surprise et n'ait presque rien pour se défendre. Elle pourrait se protéger plus efficacement avec deux lames qu'avec un simple poignard à la main. Sa jumelle finit par obtempérer en levant les yeux au ciel, toutefois consciente que Dimitri ne souhaitait que sa sécurité. Il avait toujours été très protecteur, après tout...
- On dirait presque un couple, commenta Fubuki, légèrement moqueuse
Dimitri lui renvoya un regard inexpressif, Eris se contenta de sourire d'un air embarrassé.
La rouquine récupéra l'arc, l'étudia un instant, puis fixa le carquois dans son dos, l'air satisfaite. A l'instar des jumeaux, elle s'empara d'un poignard, puis s'étira.
- C'est quand même mieux comme ça, on ressemble moins à des proies ! lâcha t-elle, l'air soulagée
- C'est sûr. Allons récupérer ton amie, Hyoga, je n'aime pas l'idée de rester traîner ici plus de temps que nécessaire, marmonna Dimitri en observant les alentours d'un air suspicieux
Sa jumelle approuva d'un hochement de tête et commença à se diriger à nouveau vers le lycée, suivie de près par son frère

(Pavé. Plus de cerveau... *va jouer à Aion pour se calmer le cerveau*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel
Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 34
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Ven 19 Déc - 20:40

Oui. Répondit Hyoga qui finissait de fixer a sa cuisse le carquois de l’arbalète. Personne ne l'ayant pris, il s'était dit que ça serai dommage de la laisser là.

Il prit l'arme et passa la sangle qui l'équipait par dessus sa tête, la réglant pour que l'arme ne tombe pas si il venait à la lâcher, et activa la visée laser qu'elle comportait. Il emboita le pas aux autres, le groupe se rapprochant du bâtiment nord du lycée, là ou se trouvait l'infirmerie ainsi que les salles de clubs.

Alors qu'ils arrivaient au premier étage, ils entendirent des cris dans le couloir et en prenant celui-ci, ils aperçurent un groupe d'une quinzaine de contaminés ayant brisé la porte de l'infirmerie, voyant Saeko dans la mêlée, Hyoga ne chercha pas plus, accrocha l’arbalète dans son dos à l'aide du crochet que la crosse comportait et dégaina une de ses épées, saisissant de l'autre le fourreau du katana qu'il avait emporté et chargea.

Saeko repoussait tant bien que mal les zombies avec son shinaï d'entrainement mais celui-ci finis par se briser, c'est a ce moment là qu'elle entendit la voix de Hyoga crier son nom et en relevant la tête, elle le vit lui lancer un katana dans son fourreau tout en décapitant un zombie au passage. Elle saisit l'arme au vol et la dégaina dans la foulée, tranchant la tête à 2 autres, pendant que Hyoga s'emparait de l'un de ses kukris pour fendre la tête d'un quatrième et en repoussé un autre d'un violant coup de pied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Nightfangs

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Mer 24 Déc - 21:21

Face à la scène de chaos ambiant régnant juste à l'entrée de l'infirmerie, Dimitri ne montra pas le moindre signe d'hésitation ; il dégaina ses deux katanas et fonça dans la mêlée, ses lames esquissant des traits d'acier autour de lui. Eris préféra jauger de la situation un instant avant de s'engager dans le fouillis de contaminés et d'êtres humains. Elle sortit deux de ses poignards, réglant leur comptes aux contaminés en périphérie du groupe de combattants, tout en restant vigilante et mobile, esquivant les assauts maladroits avec facilité. Elle n'osait pas trop s'exposer au danger avec juste des couteaux. Les rangs s'était clairsemés, elle évalua la situation, tout en notant que Fubuki, restée en arrière, n'était pas en reste avec son arc. Hyoga venait de rejoindre son amie, après s'être taillé un chemin avec son épée. La demoiselle n'était d'ailleurs pas en reste. Eris ne put que constater son efficacité à massacrer du mort-vivant. Même si le pire était sans doute Dimitri. A chaque fois qu'une de ses lames fendait l'air, c'était pour trancher la chair, sans aucun espoir d'en réchapper. Eris avait déjà vu son frère en compétition, et savait qu'en situation réelle aucun de ses adversaires n'aurait survécu. Son jumeau était impitoyable, et avait depuis quelques années poussé son entraînement à l'extrême. Son ambition était la perfection. Il ne supportait pas l'approximation, les erreurs. Ce qui, selon son sensei, pouvait le mener à l'excellence, ou causer sa chute.
Ce n'est qu'en réalisant qu'il n'y avait plus d'adversaires à abattre qu'Eris se détendit enfin, regardant autour d'elle les cadavres qui ne se relèveraient plus, assorti d'impressionnantes éclaboussures de sang un peu partout.
Elle vit Fubuki s'approcher pour récupérer ses flèches et Dimitri nettoyer ses katanas avant de les rengainer, pour finalement fixer sa sœur jumelle, l'air impassible. Mais Eris ne s'y trompait pas. Elle percevait l'agitation de son frère, comme si l'air crépitait autour de lui. Il était encore sous le coup de l'adrénaline, de l'exaltation du combat. Car oui, elle le savait, son frère aimait se battre, et surtout, il aimait avoir le dessus sur ses adversaires, les surpasser parce que, contrairement à eux, il n'avait pas peur du combat ni des blessures.
Tout le monde va bien ? demanda t-elle finalement en rejoignant son jumeau pour poser une main sur son épaule, comme pour l'apaiser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel
Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 34
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Lun 29 Déc - 21:14

ça va, pour moi, Saeko ? Miss Marekawa ? Répondit Hyoga en nettoyant les lames de son épée et de son kukris sur l'un des corps, puis il les rengaina.

Moi aussi, je n'ai rien. Ajouta, Shizuka en sortant de derrière un paravent une trousse de secourt dans les bras.

Saeko nettoya aussi la lame de son katana et s'approcha de Hyoga pour l'enlacer.

Moi aussi ça va, pas de morsure. Merci à tous d'être venu. dit-elle. Puis s'adressant à Hyoga.

Depuis quand tu manie l'épée toi ? C'est bien la première fois que je te vois avec une arme à la main, et d'où viennent ces armes d’ailleurs ?

Haha, c'est une longue histoire, et pour les armes, elles viennent du coffre de ma voiture. Comment elles y ont atterrit est aussi une longue histoire, et je pense que je la raconterai lorsque nous serons dans un endroit plus sécurisé qu'ici. dit Hyoga en caressant les cheveux de Saeko. Il était soulagé de voir que son amie d'enfance n'avait rien.
Saeko s'éloigna de Hyoga et se présenta.

Je suis Saeko Busujima, capitaine de l'équipe féminine de kendo du Lycée. Enchantée.

Et accessoirement, la championne nationale inter-scolaire. Ajouta Hyoga narquois, ce qui lui valus une tape sur l'épaule de Saeko.


C'est un détail sans importance dans notre situation ça. rétorqua-t-elle.

Je pense que vous me connaissez au moins de nom. Mais je me présente tout de même, Shizuka Marekawa. Ravie de vous connaître et merci de nous avoir sauver. Appelez moi Shizuka, ça sera plus simple.

Hyoga se présenta à Shizuka et laissa les autres faire de même, puis il entra dans le vif du sujet.

Je pense que désormais nous devrions quitter l'école. Un véhicule serai l'idéal pour nous déplacer sans être en contact avec ces ... zombies, je ne vois pas comment les appeler autrement,  mais ma voiture n'est pas assez grande. Commença-t-il.

La mienne est toute petite aussi, et je ne sais pas conduire un bus. Intervint Shizuka et ajouta.

Par contre, j'ai une amie qui habite a 1 heure d'ici à pied, elle a un gros 4x4, comme ceux de l'armée. Elle travaille pour le moment à l'aéroport et ne peut pas rentré chez elle, donc elle m'a confier ses clés pour que je m'occupe de ses plantes.

C'est intéressant, même si le voyage jusqu'à la bas rien de ne par être de tout repos. Vous en pensez quoi ? Reprit Hyoga.

ça vaux le coup d'être tenté, au moins ça nous fera un lieu sur pour décidé de la suite des événements. dit Saeko.

ça oui, la maison de mon amie est une vraie forteresse avec des murs autour très haut et du barbelé dessus. S'exclama Shizuka.
(note pour plus tard, violet foncé sur fond noir c'est illisible >_<)


Dernière édition par Abriel le Sam 3 Jan - 16:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Nightfangs

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Jeu 1 Jan - 23:15

C'était tout naturel qu'on vous vienne en aide, à toutes les deux ! déclara Fubuki, en réponse aux remerciements de Saeko. Les présentations suivirent, ainsi que la discussion sur un lieu sûr et un véhicule à trouver.
Les jumeaux Sveinsson restaient silencieux, chacun perdu dans ses propres pensées. Eris se souvenait d'avoir entendu parler de Saeko Busujima, mais ignorait qu'elle était une championne de Kendo. Et puis elle ne voyait pas l'intérêt qu'il y avait pour Hyoga de balancer cette info comme ça. Surtout que ça ne garantissait ni sécurité ni résultats quelconques. Elle se mordit la langue pour s'obliger à se taire. Elle ne devait pas verser de l'huile sur le feu. Surtout qu'elle savait parfaitement sur quoi se portaient les réflexions de son jumeau.
Effectivement, Dimitri, un sourire ironique à peine perceptible aux lèvres, détaillait Saeko, ses iris de glace restant d'une froideur impitoyable. Rien de grivois ou déplacé dans cet acte là, il se fichait pas mal de pronostiquer sur les mensurations de la jeune femme, comme le faisaient certains des élèves masculins du lycée. Il la jaugeait, comme il l'aurait fait pour un adversaire. Il étudiait sa posture, sa manière de se mouvoir, se rappelait certains gestes qu'elle avait exécuté lors du combat, à peine quelques instants plus tôt. Il sentait toujours l'adrénaline dans ses veines. Et se demandait si ce titre de championne était mérité.
Car lui même avait eu son quota de championnats, mais également de défis, qui eux n'étaient pas franchement sécurisés et légaux...
Finalement, il garda ses réflexions dans un coin de sa tête et reprit son masque de calme. Il semblait que seule sa jumelle ait remarqué son léger sourire moqueur, et il était certain qu'elle serait l'unique à avoir compris ses pensées. Elle en profita d'ailleurs pour lui faire les gros yeux, il lui ébouriffa affectueusement les cheveux en réponse. Ils n'avaient pas besoin de mots pour se comprendre. Dimitri regarda avec amusement sa jumelle se recoiffer sommairement, les sourcils froncés et l'air ronchon.
Avec un bon véhicule et un lieu sûr ou se reposer un peu, on serait dans une situation idéale, commenta t-il finalement
Par contre on ferait mieux de se grouiller, on risque de croiser des contaminés et il y a de bonnes chances que ça nous ralentisse, compléta t-il en abandonnant son sourire
Eris hocha la tête sans rien ajouter de plus. Il était temps de se mettre en route.

(Iiiiiiik, du rose !!! ><
je préfère encore du violet illisible, je crois !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel
Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 34
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Ven 29 Mai - 19:29

Hyoga considéra le sourire en coin de Dimitri en plissant les yeux, se disant qu'il ferai bien de le garder à l’œil, mais acquiesça lorsqu'il dit qu'ils devaient partir.

Après que Shizuka eu finit de récupérer des fournitures, le petit groupe se mit en route, préférant passer par les escaliers secondaires pour évité le principal et le massacre qui s'y était produit. Shizuka les avertis qu'il était mieux de passer par l’accès arrière de l'école, cela les rapprocherai de la zone ou habitait son amie.

Hyoga ouvrit la marche avec Dimitri, l’arbalète pointée devant lui, Fubuki et Shizuka au centre et Saeko et Éris fermant la marchant et surveillant leurs arrières.

Vous pensez qu'il y en a aussi en ville ? Chuchota Shizuka.

Puisque l'homme qui a attaqué le prof de sport en venait, je pense que ça sera pire en ville qu'ici. Répondit Hoyga. Shizuka se tue horrifiée et le petit groupe continua son avancée silencieuse, évitant au maximum les contaminés et les abattant que si nécessaire.

_________________
Même en Enfer Régner est digne d'ambition. Mieux vaut régner en Enfer que servir au Ciel.

Pas de Victoire sans Souffrance.
Pas de Liberté sans Sacrifice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Abriel
Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 34
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Dim 20 Sep - 12:59

Saeko était perturbée par la facette de sa personnalité qu'affichait actuellement Hyoga, elle ne l'avait jamais vu ainsi. De plus la manière dont il se servait de ses armes montrait clairement qu'il était habitué à leur usage. Hors comme elle l'avais mentionner, elle ne l'avait jamais vu avec une arme, et ils s'étaient rencontré alors qu'ils avaient 7 ans.

Sa manière de se déplacer, de contrôler les angles quand ils arrivaient au bout d'un bâtiment ou d'un couloir, tout montrait que Hyoga était rompus a se genre d'exercice. Chose anormal pour Saeko qui avait l'impression de voir un soldat se déplacer plutôt qu'un lycéen de 17 ans. Dés qu'ils auraient le temps de souffler, Hyoga aura beaucoup de chose a expliquer.

Le petit groupe arrivant sans faire de vague à la sortie sud de l'école. La porte étant fermée, ils durent escalader de mur, ce qui ne posa pas réellement de problèmes. Hyoga et Dimitri aidèrent Shizuka a monter pendant que les filles la guidaient pour descendre pendant que les garçons sautaient agilement par dessus le mur. Une fois à l'extérieur, ils purent constater que la situation étaient pire que dans le lycée. Après une concertation, ils se mirent en route en suivant les indications de Shizuka.

Shizuka suivaient ses élèves temps bien que mal car ses chaussures a talons faisaient du bruit et ne se prêtaient pas à une marche longue. Hyoga finis par aller dans un magasin de sport, devant lequel ils passaient, pour lui récupérer une paire de basket. Shizuka d'abord, mais Hyoga n'en démordant pas et lui faisant remarquer qu'elle était la mieux placée pour savoir dans quel état allaient finir ses pieds si elle les chaussaient pas, elle finis par les mettre et ils se remirent en route.

_________________
Même en Enfer Régner est digne d'ambition. Mieux vaut régner en Enfer que servir au Ciel.

Pas de Victoire sans Souffrance.
Pas de Liberté sans Sacrifice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Nightfangs

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Dim 21 Fév - 23:28

Dimitri était passé en mode "chasse". C'était la constatation désabusée que s'était faite Eris depuis le début de cette désastreuse matinée. Difficile de penser autrement en voyant l'allure générale du jeune homme. Muscles bandés, l'allure tendue et concentrée d'un félin en traque d'un gibier quelconque, les yeux mobiles de quelqu'un qui analysait les environs à chaque instant, la démarche assurée mais feutrée. Ah, et le regard carnassier aussi. Il était impliqué dans la protection de tout le monde, bien sûr. Mais l'excitation se faisait sentir. La jeune femme savait bien à quel point son jumeau aimait sentir le danger le frôler, sans jamais refermer ses griffes sur lui. Il adorait le risque, les sensations fortes, sentir l'adrénaline couler dans ses veines. Il était peut être le plus calculateur des deux, mais dès qu'il y avait un parfum de danger dans l'air, il se transformait en un chien fou difficile à raisonner...
Ils croisaient régulièrement des contaminés, généralement isolés, plus rarement en petits groupes. Dans ces cas là ils marquaient un temps d'arrêt, laissant passer les zombies dans leur lente procession de grognements et de râles inarticulés. Dans ces moments là, la tension de leur petit groupe de survivants se faisait ressentir encore plus fortement. Et toujours Dimitri s'approchait d'elle, comme pour appuyer son soutien mental à sa sœur par sa présence. Sans cesser de surveiller la horde hideuse, un projectile quelconque dans la main pour les attirer au loin si nécessaire.
C'est encore loin ? finit par demander Fubuki dans un chuchotement, tendue et visiblement au bord de la crise nerveuse, ce qui ne lui ressemblait pas
En même temps, au vu de la situation.... songea Eris, elle aussi sentant des pensées parasites commencer à revenir à la charge.
Les zombies. Leur école prise d'assaut par ces choses. Le sang, partout sur le sol. Les visages de certaines personnes qu'elle connaissait...

_________________
They're all around me, circling like vultures,
They wanna break me and wash away my colors,
Wash away my colors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel
Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 34
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Ven 15 Avr - 19:37

On devrai arriver bientôt, encore un ou 2 pâtés de maisons. Répondit Shizuka qui serrai contre elle sa trousse de secours effrayée.

Il faut dire que la situation en ville était encore pire qu'au lycée. Voitures et camions encastrés les uns dans les autres ou dans des murs ou des lampadaires, certains ayant brulé ou brulant encore. Du sang maculant les véhicules, les trottoirs ou les murs, des cadavres ou morceaux de cadavres partout. Des maisons en feu ou avec du sang partout sur les fenêtres. Au loin des cris et des coups de feu retentissaient, montrant qu'ailleurs en ville le combat des vivants contre les morts continuaient.

Saeko était aussi choquée par ces visions d'horreurs, mais essayais de le surmonter, soutenant Shizuka. Hyoga lui ne montrait rien, bien que l'état de la ville était bien pire que à se quoi il s'attendait. Il restait aux aguets, que ça soit d'une attaque d'un zombie, il avait du mal à les appeler comme ça, mais n'avait pas d'autre terme à employé pour le moment, ou d'un vivant, car il avait constaté que certains n'avait pas tardé a s'adonner au pillage et la situation allant de mal en pis il était a craindre qu'ils rencontrent d'autres groupes de survivants hostiles.

Ils continuèrent donc leur chemins, évitant les véhicules accidentés et les zombies pour finalement arrivé à la maison de l'amie de Shizuka, qui en fait était une vraie forteresse.

Elle bosse dans quoi ta copine pour avoir une baraque comme ça ? Demanda Hyoga en ouvrant discrètement le portail et le refermant une fois tout le monde entré. Celui-ci était assez haut et décoré de piques, de même que les murs était surmonté de barbelés, aucun intrus, mort ou vivant ne pourrai passer au dessus, il le verrouilla alors le portail. Shizuka, elle fouillait dans son sac à la recherche des clés de la porte en marmonant, elle répondit aprés les avoir trouvé et ouvert la porte.

Ah les voilà, heuuu elle est dans les forces spéciales je crois, mais je n'en sais pas plus, elle a acheté cette maison avec un héritage je crois.

Force spéciale ? mmm intéressant. Repris Hyoga en suivant tout le monde à l'intérieur.

(la maison : )

_________________
Même en Enfer Régner est digne d'ambition. Mieux vaut régner en Enfer que servir au Ciel.

Pas de Victoire sans Souffrance.
Pas de Liberté sans Sacrifice.


Dernière édition par Abriel le Mer 20 Avr - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Nightfangs

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   Sam 16 Avr - 20:41

Une fois tout le groupe rassemblé dans l'enceinte très protégée de la maison, Eris commença doucement à se détendre. Elle jeta un œil aux murs, aux barbelés, au portail.... Une vraie forteresse. La sécurité, enfin. Ses muscles se relâchèrent doucement, tandis que l'impression de sureté se confirmait.
La jeune femme remarqua au passage que ses mains tremblaient légèrement. Juste avant de sentir son jumeau poser une main apaisante sur son épaule. Lui aussi s'était apaisé au contact de l'endroit. Elle lui adressa un hochement de tête et entra dans la maison à la suite de Shizuka, se demandant tout de même quel genre de personne transformait son domicile en bunker...
Dimitri, par contre, se posait une autre question. L'amie de l'infirmière avait-elle laissé quelques-uns de ses joujous de Forces Spéciales dans la maison ? Si oui, ça pourrait leur être d'un grand secours...
L'essentiel c'est d'être à l'abri, marmonna Fubuki en soupirant, la fatigue reprenant brutalement le dessus

_________________
They're all around me, circling like vultures,
They wanna break me and wash away my colors,
Wash away my colors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Survivre parmis les morts   

Revenir en haut Aller en bas
 
Survivre parmis les morts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lizzie ¤ "La vie des morts consiste à survivre dans l'esprit des vivants."
» Tuto pour peindre les morts.
» [morts vivants] WIP de fond de tiroir
» Haiti/cyclone : Le bilan des victimes de Hanna passe à 61 morts
» guerrier des morts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Jeux de Rôles :: RP Post Apocalyptique-
Sauter vers: