Songe d'une Nuit

Salutation, voici Notre Forum pour les fans de roplay qui souhaitent s'amuser tranquillement
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Biohazard : Survivre parmi les morts

Aller en bas 
AuteurMessage
Abriel
Admin
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 35
Localisation : Bayon

MessageSujet: Biohazard : Survivre parmi les morts    Ven 24 Aoû - 20:05

Contexte

Année 2000, Un jour comme tant d’autre a Hope en Arkansas, chacun vacant à ses occupations avec insouciance, petite ville de 10 000 habitants perdue au milieu des forêts et des champs, une ville typique de la campagne américaine, et pourtant cette petite vie tranquille bascule en peu de temps. En quelques heures, on dénombre une grande quantités d'attaques, des gens qui semblaient malades se jetaient sur d'autres pour les dévorer, et ceux qui succombaient ou était juste mordus, allaient grossir les cohortes des morts qui parcouraient inlassablement la ville en quête de nouvelles victimes. Cela remémora aux citoyens ce qui s'était passé à Raccoon en 98, la loi martiale fût rapidement mit en place et l'alerte donnée, mais hélas l'infection se rependait trop vite.

(L'action du rp commence à l'université de Hope au début des attaques, mais elle pourra ensuite être en ville ou dans les alentours selon les événements, votre personnage peut être un étudiant, un prof, quelqu'un qui passait dans le coin, un policier, soyez inventifs.)

_________________
Même en Enfer Régner est digne d'ambition. Mieux vaut régner en Enfer que servir au Ciel.

Pas de Victoire sans Souffrance.
Pas de Liberté sans Sacrifice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Abriel
Admin
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 35
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Biohazard : Survivre parmi les morts    Jeu 4 Oct - 19:38

Kahina était venue à Hope pour le travail, le client avait eu l'idée incongrue de lui donner rendez-vous sur le campus universitaire, chose étrange pour parler business, et elle allait bien le lui faire comprendre. Si il s'imaginait être en sécurité entourer par une horde d'étudiants marchant dans tous les sens, il allait être déçus.

Elle était assise tranquillement à une table de camping, portant un débardeur blanc, laissant entrevoir sa lingerie noire et un jean troué au genou, elle avait complété sa tenue avec des lunettes de soleil noir cachant ses yeux d'azur. Ses formes attiraient l'attention, il fallait dire qu'elle passait sans problème pour une étudiante, mais ceux qui venait tentez leur chance, souvent encourager par les cris de leurs stupides amies, se faisant refouler sans ménagement, les plus insistants finissant avec un bras tordus de manière aussi douloureuse que possible et rejeter avec force.

Elle suçait distraitement une glace à l'eau quand des cris se firent entendre depuis l'entrée de l'université, elle tourna la tête vers la source des cris, car là ce n'était pas des cris d'amusements, mais des cris de peur et de douleurs. Elle vit des étudiants venir en courant vers elle, certains titubant, couvert de sang, se tenant certaines parties du corps, le bras, le cou, le flan. La française fronça les sourcils, c'était quoi ce bazar ? Elle vit alors ce qui avait mit ces gens dans un tel état, un groupe d'individu s'avançait péniblement vers l'intérieur de l'université, marchant avec difficultés, la bouche et le torse plein de sang, les mains tendue avidement, gémissant, les yeux blancs vitreux, attrapant quiconque leur tombait sous la main et les mordants, arrachant la chair vive et la mangeant.

Oh merde ... C'est comme à Racoon City ... des zombies....

_________________
Même en Enfer Régner est digne d'ambition. Mieux vaut régner en Enfer que servir au Ciel.

Pas de Victoire sans Souffrance.
Pas de Liberté sans Sacrifice.


Dernière édition par Abriel le Ven 16 Nov - 16:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Mimixtify

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 24/08/2018
Age : 19
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Biohazard : Survivre parmi les morts    Lun 8 Oct - 23:16

Il était aux environs de 15h, alors que Rosemary était assisse à une paillasse, assistant à son cours d’histologie générale, quand l’alarme incendie retentit. C’était fort étonnant quand on savait que d’habitude, les élèves, ainsi que le corps enseignant, étaient prévenu quand il y avait des exercices. C’est ainsi que dans l’appréhension, toute la classe se leva et se dirigea vers la sortie.

L’absence de fumée était néanmoins rassurante et Rosemary supposa qu’il s’agissait peut-être d’un exercice surprise, ayant pour but de tester leur performance d’évacuation du bâtiment en cas de stress.

Des dizaines d’étudiants avancèrent donc dans le couloir en direction des escaliers qui menaient au hall d’entrer. Rosemary était encore en haut des escaliers quand elle entendit les premiers hurlements. Les élèves se mirent donc tous à remonter les marches, poussant ainsi ceux qui attendaient encore à l’étage.

Se demandant tout d’abord ce qui était en train de se passer, elle ne tarda pas à comprendre quand elle vit une horde d’étudiants, pourtant morts, monter les escaliers jusqu’à eux.

Ayant déjà eu à faire avec des morts-vivant presque 3 ans plutôt autant que rescapée de Raccoon City, elle fit ce qu’elle se rappelait être le mieux à faire dans cette situation ; prendre ses jambes à son cou.

Elle tenta de prendre quelques étudiants avec elle mais ceux-ci, dans la panique, ne l’écoutèrent pas, ce qui les mena à leur perte.

Le cœur battant, elle emprunta une autre sortie pour rejoindre le rez-de-chaussée et arriva tant bien que mal à retrouver l’air libre.

Un bref instant, elle se demanda si elle n’était tout simplement pas en train de faire un cauchemar mais elle dû admettre que non. Non, cela lui arrivait belle et bien de nouveau. Elle qui avait reçu, à la fin du lycée, plusieurs propositions d’universités pour ses études et qui, au lieu de choisir les plus prestigieuses, avait absolument voulu aller à Hope. Une ville un peu paumée, sans problème, qui était censé la protéger de ce genre de choses.

Elle pensa tout d’abord à rejoindre son logement sur le campus pour récupérer quelques affaires mais décida finalement de s’abstenir, ne connaissant pas l’ampleur des dégâts. Il ne manquerait plus qu’elle saute droit dans la gueule du loup.

Elle entreprit donc de courir, s’éloignant du bâtiment principal de l’université, en espérant que l’infection avait débuté de là et n’avait pas déjà ravagé toute la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Mimixtify
Abriel
Admin
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 35
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Biohazard : Survivre parmi les morts    Dim 11 Nov - 18:38




 
 
   
 
▬ Meredith était assise dans l'herbe du campus, lisant tranquillement un livre sur la virologie, elle était concentrée ses yeux vert parcourant rapidement les lignes de l'ouvrage, ses longues jambes croisée sous elle. Elle remit distraitement une de ses longues méchés de cheveux noirs derrière son oreille,  son visage fin reflétant une certaine innocence. Mais il ne fallait pas se laisser avoir, derrière se visage d'ange se cachait une personnalité sans pitié pour ceux qui l'importunait ou entravait la voie qu'elle avait choisie. Beaucoup de crétins y avait déjà laissé des plumes et des dents en venant lui enlever son livre pour attirer son attention ou en la touchant.

Elle leva la tête en entendant des cris en provenance de l'entrée, pensant que c'était encore une des fraternités idiotes qui faisait des siennes, elle commença a retourner à son livre, mais elle vit que des étudiants étaient terrorisés, autre en sang qui tombaient pour ensuite se relever pour attaquer et mordre les autres. Elle lisait un paragraphe sur Raccoon dans son livre, et ils abordaient les thèses sur le fait qu'un virus transformant les gens aurai pu être lâche dans la ville.

Bon sang.

Elle se leva, prit son sac et s'éloigna du gros des étudiants qui fuyaient tous du même côté en criant.



©️ By Halloween sur Never-Utopia


_________________
Même en Enfer Régner est digne d'ambition. Mieux vaut régner en Enfer que servir au Ciel.

Pas de Victoire sans Souffrance.
Pas de Liberté sans Sacrifice.


Dernière édition par Abriel le Ven 16 Nov - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Clarke

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 04/10/2018

MessageSujet: Re: Biohazard : Survivre parmi les morts    Mer 14 Nov - 14:41

J’avais décidé après quelques minutes de réflexion d’aller au Gymnase. J’avais besoin de me dépenser. Ses derniers temps une partie des camarades de ma classe se foutait de ma gueule à cause de mes cheveux blancs et tout ça. Pour rester civilisé en société et ne pas me faire renvoyer, je rongeais mon frein, mais du coup il fallait que je me défoule sur quelque chose sinon la prochaine fois j’allais leur rentrer dans le lard et ce ne serait pas très beau à voir je pense…

Du coup le gymnase était l’endroit idéal. Je ne passais pas par les vestiaires et me dessapais en plein milieu du gymnase celui-ci étant vide. J’étais censé avoir cours, ouaip je sèche et j’en ai rien à battre c’est un cour magistral en plus donc pas d’obligation d’y participer, c’est plus ou moins du séchage... Généralement aujourd’hui il n’y avait jamais personne dans le gymnase. Au pire, je m’en fichais je n’avais pas avoir honte de mon corps je n’avais pas vraiment décidé quel corps avoir de toute manière. Je me mis en short noir avec un débardeur violet. Je sorti un sac de frappe du local de rangement ainsi qu’une paire de gant de boxe et commença à taper dans le sac de toutes mes forces histoire d’évacuer la frustration de pas pouvoir casser des gueules. Sachant que ma mère était morte et que mon père était inexistant, c’était mon oncle qui payait cette université. Je ne pouvais décemment pas me faire virer ou attirer des problèmes par respect pour lui. Il prenait soin de nous toutes à la place de notre père, donc je devais en tant qu’aînée de notre fratrie, de réussir et montrer l’exemple.

Autant dire qu’être adulte c’était vraiment chiant moi je vous le dis. Enfin ce n’est pas comme si j’avais le choix. Heureusement que notre oncle Donald était là pour nous, même s’il était souvent absent pour ses missions militaires au moins dès qu’il le pouvait il venait nous voir pas comme notre père qui nous ignorait complètement depuis que ma mère était morte. Quel connard celui-là ! Mes coups furent de plus en plus forts. Je finis d’ailleurs pas arrêter car je sentais que mes mains commençaient à en souffrir malgré les gants.

Je me dirigeais vers l’une des chaises qui était sur le côté du gymnase pour les entraîneurs ou professeur de sport durant les matchs. J’avais posé ma serviette sur l’une d’elle et la pris m’épongeant le front avant de me débarrasser des gants pour voir l’état de mes mains. J’allais devoir les passer un coup sous l’eau fraîche je pense. Je ne saignais pas encore mais c’était bien rouge signe que ça n’aurait pas tardé si j’avais continué.

Je soufflais et fit d’abord quelques étirements. C’était quand même mieux pour être sûr d’éviter les courbatures demain. J’allais me diriger vers les douches quand j’entendis des bruits franchement glauques dans mon dos. Je me tournais et vis un étudiant qui ne semblait clairement pas dans son assiette. Je ne m’approchais pas des masses préférant voir ce qu’il allait faire n’étant pas vraiment sûre.

Il avançait avec une lenteur assez flippante et de le voir de plus près me fit remarquer le sang qu’il avait autour de la bouche. Je ne sais pas ce qu’il avait mais il n’était clairement pas net le mec. Surtout que j’avais entendu parler de l’incident de Racoon city et ça y ressemblait étrangement. Une fois qu’il fut plus à portée il eut un mouvement plutôt vif pour me sauter dessus, mais je fis un pas de côté réflexe avant de l’assommer d’un coup de coude bien placé au niveau de la nuque. Sauf qu’il se releva en mode j’ai rien senti ce qui n’était clairement pas normal.

J’eus un mouvement de recul tandis que je me rapprochais de mon sac qui se trouvait encore sur la chaise pas loin. Là j’eus une brillante idée et ni une ni deux, je poussais mon sac sans ménagement et abattit la chaise avec fracas sur la tête du zombie. Ne sachant pas si une seule fois suffirait je m’y repris à une ou deux reprises avant de m’apercevoir qu’entre temps était arrivé trois jeunes femmes dans le gymnase chacune d’un côté différent. Je ne savais pas si c’était pour trouver une cachette, mais ça aurait pu être une bonne idée sur le coup si je ne venais pas de refaire le sol à coup d’hémoglobine de zombie.

Salut les copines la forme ? Si vous vouliez trouver un endroit pour faire blocus c’est mort va falloir aller en ville je pense que ses copains vont pas tarder à rappliquer… Au fait moi c’est Clarke étudiante en 4 ème de criminologie à qui ai-je l’honneur mes dames ?

L’une avait une peau mate et semblait un peu plus mature que nous, tandis que les deux autres avaient l’air d’être étudiantes comme moi dans l’université. Il allait falloir qu’on se serre les coudes, car on n’était clairement pas sorti de ce guêpier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abriel
Admin
avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 35
Localisation : Bayon

MessageSujet: Re: Biohazard : Survivre parmi les morts    Hier à 17:21

Kahina s'était écarté de la foule en cherchant des armes, elle avait ses couteaux, mais elle n'avait pas l'intention d'en découdre ainsi avec les zombies, et risqué de se faire mordre, elle avait déjà donné à Raccoon, et question armes à feu, même avec son pistolet, elle ne ferai pas long feu.

C'est là qu'elle remarqua le gymnase, il devait y avoir des battes de Baseball ou d'autres ustensile de sport qui pourraient être utilisable comme arme. Elle se glissa donc par une porte de secours qui avait été laissée ouverte, elle arriva alors sur un terrain de Basket et se en même temps que deux autres jeunes femmes et une troisième qui venait vraisemblablement de tuer un contaminé à coup de chaise.

C'est d'ailleurs elle qui brisa le silence en se présentant, Kahina la détailla et regarda les autres, toutes étaient jolies à leur façons, mais l'espionne nota dans leur attitudes qu'elles semblaient savoir bien se défendre. Elle observa la plus petite, son visage ne lui était pas inconnu. Elle décida de se présenter.

Je suis Kahina Shata, j'étais ici en visite, je pense aussi que quitte ce campus est préférable, mais nous allons avoir besoin d'armes, il y a un local avec du matériel ici ? Des battes serai parfait.


_________________
Même en Enfer Régner est digne d'ambition. Mieux vaut régner en Enfer que servir au Ciel.

Pas de Victoire sans Souffrance.
Pas de Liberté sans Sacrifice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songedunenuit.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Biohazard : Survivre parmi les morts    

Revenir en haut Aller en bas
 
Biohazard : Survivre parmi les morts
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» Tuto pour peindre les morts.
» [morts vivants] WIP de fond de tiroir
» Haiti/cyclone : Le bilan des victimes de Hanna passe à 61 morts
» guerrier des morts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Songe d'une Nuit :: Jeux de Rôles :: RP Post Apocalyptique-
Sauter vers: